Bati Mag

Test amiante : Pourquoi ils sont si importants pour votre santé ?

Test amiante : Pourquoi ils sont si importants pour votre santé ?

L’amiante est un produit nocif pour la santé. Elle a été utilisée comme isolant depuis plusieurs décennies, mais a été finalement bannie de la construction à cause de cette menace. Pour ceux qui viennent d’acquérir un vieux bâtiment, il est nécessaire de procéder à un test amiante pour vérifier ou non la présence de ce produit. Comment procéder alors ?

L’amiante, un mal invisible

La fibre d’amiante est utilisée depuis longtemps comme isolant. Mais, depuis l’année 1997, son utilisation a été prohibée par l’État, car elle peut provoquer de nombreuses maladies respiratoires et considérée comme une substance cancérigène nocive à l’homme. Les effets de ce produit ne peuvent être décelés qu’après une dizaine, voire une quarantaine d’années plus tard. C’est pour cela qu’il est nécessaire de procéder à un test amiante, surtout sur les vieilles constructions et de faire appel au professionnel pour commencer au désamiantage.

Par où commencer ?

Quels que soient vos projets sur l’acquisition d’un bâtiment, un test amiante est nécessaire avant toute réparation. Ce diagnostic permet d’identifier la présence de matériaux, ou d’isolants ayant servi à retenir la chaleur, et d’autres propriétés mécaniques et chimiques. D’autres produits dérivés sont aussi à bannir tels que les fibrociments, les ardoises, les dalles de type vinyle, etc. Une fois percée de façon accidentelle, leur présence dans l’air provoque de nombreuses sources de maladies respiratoires, du cancer, et bien d’autres encore. En plus de cela, en aucun cas, un particulier ne doit pas le faire, mais seulement des professionnels du bâtiment, car l’amiante ne doit même pas être touché à main nue, pour éviter la menace sur la santé.

Les différents types de diagnostic amiante

On distingue deux types de vérification, qui dépendent de plusieurs choses avant de procéder. Il y a le diagnostic amiante avant-vente, qui est obligatoire sur un bâtiment faisant l’objet d’une vente et que son certificat de construire indique une date antérieure à l’année 1997. Dans ce cas, le test est de la responsabilité du vendeur. Ensuite, il y a le repérage amiante avant travaux (RAAT), qui consiste à détecter la présence afin de prévenir la santé des ouvriers, artisans et nouveaux occupants des lieux.

Les obligations administratives du propriétaire

Dans le cas où la vérification de l’amiante est positive, le propriétaire doit constituer un dossier sur les tests déjà effectués et les procédures d’enlèvements des substances par des professionnels. Ces documents peuvent être consultés à tout moment. Parmi les dossiers tenus par le nouvel acquéreur, se trouve le DAPP (Dossier Amiante Parties Privatives). Sa mise en place est obligatoire, et il est surtout utilisé pour tenir informer les nouveaux locataires dans les parties privatives d’un immeuble. Il y a aussi le DTA (Dossier Technique Amiante), qui sert de document de consultation visant les parties communes d’un immeuble.

Le genre d’investigation à réaliser

Une fois que le diagnostic de l’amiante a été décidé par le propriétaire, il va faire appel à un organisme certifié COFRAC (Comité français d’accréditation) pour faire le test. Cependant, le test peut varier d’une certaine façon telle que le diagnostic avant-vente qui limite les vérifications sur les produits ayant une facilité d’accès tels que les plafonds, les dalles de sol, les murs. Le détail des produits nocifs peut être consulté en ligne. Ensuite, le diagnostic amiante avant travaux cible les matériaux et produits qui ont la caractéristique de contenir de l’amiante tels que les enduits des plaques de peinture, les matériaux de rebouchage, les colles des dalles, etc. Dans le cas où les nouveaux locataires ont eu connaissance du vieux bâtiment, ils doivent alerter le propriétaire pour procéder au désamiantage.

Fermer le menu