Bati Mag

Pelouse naturelle ou gazon synthétique : que choisir ?

L’été est enfin arrivé, et il est grand temps d’aménager un espace vert chez soi. Pour ce faire, le propriétaire peut choisir entre la pelouse naturelle et le gazon synthétique pour son petit coin de verdure. Le but reste bien évidemment le même : bien aménager l’endroit pour y profiter d’une bonne détente et du calme quand la météo est au beau fixe. Toutefois, choisir entre ces deux revêtements peut vite devenir un casse-tête pour plus d’un. Chacun d’eux présente en effet des avantages aussi intéressants les uns que les autres. Pour faire le bon choix, cet article met en relief les caractéristiques de ces deux types de gazons.

Le bon moment pour installer son gazon

Que ce soit pour un gazon naturel ou pour une pelouse artificielle, il faut savoir qu’il y a un bon moment de l’année pour l’installer. Pour la première option, il est possible de le planter de septembre à mi-novembre ou de mi-avril à fin juin. En fait, tout dépend du climat de la région dans laquelle se trouve le propriétaire. Il en est de même pour l’intensité de la chaleur et de la pluie. Pour ce qui est du gazon synthétique, il faut noter qu’il jouit d’une grande résistance à la chaleur et à la pluie. De plus, sa pose se fait très rapidement, contrairement à la pelouse naturelle. De ce fait, il peut être installé à n’importe quelle saison de l’année. Toutefois, il faut, de préférence, éviter les périodes trop froides.

La pose de la pelouse

Comme on le sait tous, semer un gazon naturel nécessite une certaine préparation. Il faut passer par plusieurs étapes essentielles pour bien préparer le sol et réaliser l’ensemencement correctement, en plus des diverses tâches nécessaires pour mener à bien l’opération et bénéficier d’une pelouse de qualité. On peut en citer, entre autres, la protection de cette dernière contre les insectes et certains animaux. Il faudra d’ailleurs attendre assez longtemps pour que le gazon naturel pousse et présente sa vraie beauté. Quant à la pose de la pelouse artificielle, elle requiert aussi une préparation du sol, notamment pour une installation à l’extérieur. Il faudra, par exemple, réaliser un désherbage, compacter le sol, etc. Néanmoins, après ces petites interventions, le propriétaire pourra immédiatement profiter de son gazon.

Quid de l’entretien du gazon ?

En termes d’entretien, la pelouse artificielle a tout pour plaire. Elle ne nécessite en effet quasiment pas de travaux d’entretien. Effectivement, il faudra juste la brosser et y pulvériser un produit désinfectant une fois par an pour préserver toute sa qualité. Pour ce qui est du gazon naturel, il requiert bien évidemment beaucoup plus d’entretien, à savoir l’arrosage, la tonte, l’apport d’engrais, le désherbage, etc. Toutes ces opérations sont indispensables pour garder sa beauté. En conclusion, le gazon synthétique est la meilleure option pour ceux qui veulent avoir un bel espace vert en un clin d’œil, tout en se détachant de tous travaux d’entretien. La pelouse naturelle, quant à elle, fera mieux l’affaire pour les personnes ayant un faible pour la beauté de la nature. Néanmoins, il faut savoir qu’il existe certains gazons artificiels présentant un rendu visuel très naturel.

Fermer le menu