Bati Mag

Pourquoi faire une extension par le garage ?

Pourquoi faire une extension par le garage ?

Vous souhaitez ajouter une pièce en plus à votre maison en faisant une extension par le garage ? C’est possible en le transformant en une nouvelle pièce à vivre ! De simples démarches administratives sont à réaliser avant de vous lancer dans ces travaux d’extension. Pour agrandir votre maison et bénéficier d’une pièce de vie supplémentaire, il est conseillé de respecter les étapes suivantes :

Transformer un garage en chambre : les 4 étapes importantes avant de lancer les travaux d’extension

Il est important de vous assurer de rester conforme à certains points avant de vous lancer dans l’aménagement d’un garage en chambre, voici l’essentiel à savoir en quelques point :

Assurez-vous de la faisabilité de votre projet

En premier lieu, il s’agit de vérifier si votre projet de transformer le garage en pièce à vivre supplémentaire pour la maison est faisable et donc réalisable. Pour cela, il faudra veiller à respecter les règles applicables à votre parcelle en ayant recours à un architecte.

Prendre le temps de calculer la surface habitable maximale de votre terrain

plan de construction

Dans un second temps, vous n’êtes pas sans savoir que depuis l’annulation du COS(Coefficient d’Occupation des Sols) ou POS (Plan d’occupation des sols) en 2014, d’autres indicateurs ont été mis en place dans le but de vous renseigner sur l’obtention de la surface habitable maximale autorisée dans le but de réaliser votre projet. Il faut donc se référer aux :

  • Règles d’urbanisme mentionnées dans le Plan Local d’Urbanisme de votre commune,
  • La hauteur maximum au faîtage,
  • Le Coefficient d’Emprise au Sol.

Assurez-vous de l’obligation ou non de procéder à une déclaration préalable de travaux ou à une demande de permis de construire.

Cette démarche dépend de votre commune qui est couverte ou non par un PLU (Plan occupation d’Urbanisme). Voici les critères qui détermineront les déclarations à réaliser en fonction de votre commune.

  • Dans le cas où la surface du plancher ou l’emprise au sol est inférieure ou égale à 20 m², alors, une simple déclaration préalable de travaux est de mise.
  • Dans le cas où la surface du plancher ou l’emprise au sol est cette fois supérieure à 20 m², alors, un permis de construire est à demander auprès des services compétents. De la même manière, si la surface du plancher est comprise entre 20 et 40 m² et qui conduit à une surface au sol totale de plus de 150 m²,alors, le permis de construire sera obligatoire.
  • Dans le cas où des modifications de la façade sont à prévoir (si vous envisagez d’ajouter des ouvertures telles que des baies vitrées, Velux, suppression de porte de garage etc..), il sera donc obligatoire de passer par une demande de permis de construire.
  • Pour finir, si le terrain en question se situe dans une zone de secteur sauvegardé, vous devrez faire appel à un architecte et aux Bâtiments de France.

Assurez-vous de ne pas avoir à revoir une place de stationnement

De manières générales, certains PLU et règlements de lotissement obligent les usagers à posséder une place de stationnement lorsqu’il s’agit des maisons individuelles en plus d’une place de parking située à l’extérieur de la parcelle de la maison. De fait, si vous transformez votre garage en chambre supplémentaire, vous procédez également, par la même occasion, à la suppression de cette place de stationnement couverte. Pour respecter le PLU, il vous suffit d’aménager une nouvelle place de parking couverte tel qu’un abri de voiture ou encore un carport élaboré sur votre terrain et le tour est joué !

Fermer le menu