Bati Mag

Comment construire une maison écologique ?

Comment construire une maison écologique ?

L’environnement et les ressources naturelles sont fortement impactés par la construction des habitations. C’est pourquoi on parle de plus en plus d’éco-constructions, des maisons qui à la fois respectent l’environnement et permettent de réaliser des économies d’énergie. Que-ce qu’une maison écologique ? Comment la concevoir ? Avec quels matériaux et équipements ? Voici tout ce qu’il faut savoir.

Qu’est-ce qu’une maison écologique ?

Si vous pensez que la maison écologique est juste un phénomène de mode ou une nouvelle tendance de consommation, alors détrompez-vous ! Il s’agit d’une vraie prise de conscience et d’un engagement citoyen vis-à-vis de l’environnement et de la consommation d’énergie.

Une maison écologique est une construction conforme aux normes environnementales en vigueur. Elle se veut respectueuse de l’écologie au niveau de sa conception, de sa construction et de son fonctionnement.

Un éco habitat est en effet conçu selon des plans qui s’harmonisent avec son lieu d’implantation, et les matériaux utilisés produisent très peu d’énergie polluante. Une maison écologique fonctionne avec des systèmes de production d’énergie alternatifs, comme des panneaux solaires.

Une maison écologique est construite avec des matériaux non polluants, comme le bois qui ne dégage pas d’énergie grise. L’isolation est réalisée avec des éléments écologiques comme la fibre de bois ou la laine de mouton.

L’autre caractéristique importante d’une écoconstruction est sa performance en économie d’énergie. Elle permet en effet de réduire la consommation d’électricité et de chauffage, grâce à une isolation performante et à l’utilisation d’énergies renouvelables.

Types de maisons écologiques

Pour allier respect de l’environnement, économie d’énergie et bien-être chez soi, il est possible de choisir entre différentes options.

La maison BBC

Le Bâtiment Basse Consommation, ou maison BBC, est sans doute la construction écologique la plus répandue en France. Les maisons qui possèdent le label BBC ont de faibles émissions de gaz à effet de serre, et une limite de consommation d’énergie à ne pas dépasser. Les objectifs de consommation obéissent à des normes strictes, pour les 5 usages primaires.

Ces limites varient selon la zone géographique, le climat de la région et la surface de la maison. Les 5 usages primaires sont le chauffage, l’éclairage, la production d’eau chaude, la climatisation et la ventilation. Le label BBC a été adopté par la réglementation thermique en vigueur, comme une référence. Il est aujourd’hui considéré comme le standard des maisons écologiques.

La maison passive

La maison passive se chauffe grâce au soleil extérieur et à la chaleur dégagée par l’intérieur de l’habitation. Elle consomme très peu d’énergie et possède une très haute performance d’isolation. Les pièces orientées sud sont à 60% vitrées pour attirer un maximum de rayons de soleil vers l’intérieur. La maison passive doit être en capacité de produire 90% de ses besoins en chauffage. C’est un standard plus exigeant que le BBC.

La maison bioclimatique

C’est une maison qui profite de son orientation pour économiser l’énergie, c’est ce qu’on appelle la démarche HQE (Haute Qualité Environnementale). Pour diminuer l’utilisation du chauffage, les pièces à vivre sont orientées plein sud, ce qui permet de substituer certains systèmes chauffants par le soleil.

La maison positive

C’est une construction qui adopte le même principe que la maison passive, tout en produisant plus d’énergie qu’elle n’en consomme. La maison positive est ainsi dotée de capteurs solaires, d’une pompe à chaleur ou toute autre unité de production d’énergie. C’est un standard ultime, encore plus exigeant que les autres. La maison positive est complètement autonome, et en plus elle produit de l’énergie.

Quels matériaux pour une maison écologique ?

Généralement le terme maison écologique évoque systématiquement une maison en bois. Celle-ci est conçue pour être saine, chaleureuse et naturelle, car construite avec un matériau renouvelable. Afin d’assurer l’isolation thermique de la maison, le bois est associé à d’autres éléments naturels comme la pierre de taille, la chaume, la paille…

La construction des maisons écologiques fait appel à des technologies innovantes comme le photovoltaïque ou la géothermie. A part le bois, d’autres matériaux peuvent être utilisés dans les éco-constructions, comme le briques mono-mur ou la terre cuite.

Que ce soit pour l’ossature, l’isolation, la couverture ou la finition, les matériaux utilisés être approuvés par des organismes agréés. Les normes de construction écologique sont strictes et les différents produits et équipements doivent respecter ces réglementations.

Une maison écologique doit être construire à l’aide de matériaux non transformés, naturels et issus de régions voisines, pour minimiser la consommation d’énergie due aux transports. Les matériaux recyclables et dont la fabrication a un faible impact écologique sont fortement recommandés et privilégiés.

Comment construire écolo ?

Pour avoir une maison écologique, qui répond à la fois à vos besoins de bien-être et aux exigences environnementales, il est primordial de se poser les bonnes questions. Tout d’abord, il faut évaluer les ressources d’énergie nécessaires, cela passe par une étude du terrain et de son implantation. Par exemple le recours ou non aux énergies renouvelables dépend de la topographie du terrain.

D’autre part, il faut se poser les bonnes questions en ce qui concerne l’orientation, les besoins en isolation ou les surfaces vitrées à prévoir. Cette approche, dite bioclimatique, permet de définir de manière précise le fonctionnement de la maison en fonction de son implantation géographique. Le futur propriétaire prévoit ainsi les conditions de vie des habitants de la maison. Cela a pour avantage de réduire les besoins de consommation, en tirant profit des apports naturels d’énergie.

Une maison écologique coûte-t-elle plus cher ?

En ce qui concerne le coût, sachez que les matériaux utilisés sont moins onéreux que ceux d’une construction classique. En revanche, l’installation de panneaux solaires par exemple peut faire grimper la facture finale. Ces dépenses supplémentaires sont rentabilisées à moyen et long terme, avec l’énergie économisée.

Une maison écologique représente un investissement qui est 10 à 20% plus important qu’une habitation moins responsable. Toutefois, ce surcoût à la construction est amorti en considérant les économies que la maison permet de réaliser sur le long terme. Par ailleurs, la rentabilité d’une maison verte peut être appréciée par sa valeur ajoutée lors de la revente.

Le dernier point important concerne les différentes aides octroyées par l’état, ainsi que les crédits d’impôts, les prêts aidés, et les primes d’énergie. Ces subventions sont accordées par certaines associations qui œuvrent pour l’écologie et par l’Agence Nationale de l’Habitat. Tous ces éléments contribuent à l’amortissement des frais spécifiques relatifs à l’intervention des professionnels et à la construction. Il est à noter que pour obtenir une aide de l’état, il faut faire appel à un artisan Reconnu Garant de l’Environnement (RGE).

Avantages écologiques des maisons en bois

Le bois est sans doute le matériau le plus utilisé dans la construction des maisons écologiques. Outre son aspect esthétique et son côté économique, le bois est respectueux de l’environnement, pratique, modulable et résistant.

Le bois est d’abord un matériau économique, et ce à deux niveaux. En premier lieu, il est nettement moins onéreux que les autres matériaux de construction. Le prix du m2 pour une ossature en bois est jusqu’à 5 fois moins cher que celui d’une maison traditionnelle.

En outre, le deuxième niveau d’économie est celui des performances d’isolation thermique. Le bois est en effet un excellent isolant. Il permet une réduction considérable des dépenses de chauffage et une économie d’énergie pouvant atteindre les 80%.

L’autre avantage écologique du bois, c’est qu’il ne contient pas de composants chimiques. Il permet même de réduire les émissions de gaz à effet de serre, grâce à sa capacité à emmagasiner le carbone. Enfin, les déchets produits par le bois, à la fin des travaux de construction, sont complètement recyclables.

Les maisons en bois ont un très faible impact écologique car tous les matériaux utilisés sont composés d’éléments biodégradables.

Le bois possède de multiples autres avantages, qui séduisent de plus en plus les futurs propriétaires qui comptent construire leurs maisons. Une habitation en bois permet d’avoir plus de surface habitable qu’une maison en béton, ceci est dû au fait que les murs sont moins épais.

Une maison en bois peut être implantée sur n’importe quel type de sol et de terrain, car elle peut être montée sur pilotis. D’autre part, il est très facile d’effectuer des réparations ou des modifications dans une maison en bois, sans gros travaux ni chantier. Les ossatures en bois sont en effet montables et démontables en un rien de temps, ce qui permet d’avoir une maison fortement modulable.

Enfin, les maisons en bois sont très résistantes, contrairement aux idées reçues. Les composants sont en effet fabriqués en usine, à l’aide d’essences de bois durs. Ceci leur confère une robustesse et une solidité comparables à celles des maisons en béton. Les bois utilisés pour la construction sont en outre résistants aux insectes, à l’humidité et à la chaleur.

Fermer le menu