Bati Mag

Comment bien choisir ses menuiseries ?

Comment bien choisir ses menuiseries ?

Le choix des menuiseries est capital dans une maison. Ce sont elles qui vont assurer l’isolation des ouvertures de la maison. Entre l’intérieur et l’extérieur, le rôle principal de la menuiserie est l’isolation. Mais certaines, comme les portes d’entrées, doivent également assurer la sécurité de votre habitation. En fonction des menuiseries, de leur qualité et de leur niveau de performance, des indicateurs ont été définis par les industriels du secteur. Mais à quoi correspondent ces différents indicateurs ? Et finalement, comment bien choisir ses menuiseries ?

Comment bien choisir ses fenêtres ?

Plusieurs critères sont à prendre en compte pour le choix de vos fenêtres. Tout d’abord, tout dépend de vos envies d’ouvertures ! Une tendance très à la mode en ce moment est l’installation de fenêtres à galandage. Dans une fenêtre à galandage, les deux vantaux ne se chevauchent pas comme dans une fenêtre classique. La fenêtre à galandage rentre entièrement dans un coffret qui constitue le mur. En clair, en rentrant dans le mur, la baie vitrée à galandage offre le maximum d’ouverture sur votre extérieur. Ces fenêtres apportent une touche de design à votre intérieur. Mais sont-elles réellement isolantes ? A lire aussi : pourquoi opter pour des volets roulants ?

Pour le savoir, il faut connaitre le coefficient Uw (w pour « window ») de votre fenêtre. C’est le critère qui détermine la performance d’isolation de votre fenêtre. Regroupant les indices Uf (pour le cadre) et Ug (pour la vitre), le coefficient Uw est généralement situé entre 0.8 et 2 et exprimé en W / (m².K). De 0.8 à 1.2, ce sont les fenêtres les plus chères du marché qui sont généralement réservées aux maisons passives. La RT 2012 recommande l’installation de fenêtres ayant un Uw compris entre 1.2 et 1.5 W / (m².K). Au-delà de 2, l’isolation de la maison est considérée comme mauvaise.

Les fenêtres présentant les meilleures performances sont celles en PVC. Le PVC étant un dérivé de plastique, il ne conduit pas naturellement la chaleur à la différence par exemple de l’aluminium. Le bois présente des performances proches de celles des fenêtres en PVC. L’aluminium quant à lui doit être équipé de barrettes de polyamide pour assurer une rupture de pont thermique. Sans cela, les performances d’isolation d’une fenêtre en aluminium seront faibles.

En revanche, côté design, l’aluminium à la côte. La tendance étant aux styles très épurés et aux grandes ouvertures sur l’extérieur, les fenêtres en aluminium gagnent des parts de marché importantes. Plus léger et plus résistant que les autres matériaux, il permet justement la réalisation de grands vantaux design. Le PVC est lui très bien adapté pour des pièces moins fréquentées comme le garage. Le bois garde quant à lui sa chaleur et sa noblesse et s’adapte à tout type de décoration.

Comment bien choisir sa porte d’entrée ?

Les critères de performances thermiques des portes d’entrée sont similaires à ceux des fenêtres. C’est toujours le PVC qui présente les meilleures performances, suivi du bois et enfin de l’aluminium. Le critère d’isolation des portes est le Ud (d pour « door »). Cependant, ce n’est pas la performance principale que l’on attend d’une porte d’entrée. La sécurisation, la résistance à l’effraction sont les critères prioritaires pour le choix d’une porte d’entrée.

Pour cela, on étudie le critère A2P*. Il définit la résistance d’une porte face à une effraction. Pour A2P1, ce sera 5 minutes maximum tandis que pour une A2P3, ce sera jusqu’à 15 minutes. Pour autant, une solution intéressante est d’harmoniser vo façades en assortissant votre porte d’entrée et celle de votre garage. Cela constitue une réelle amélioration esthétique de votre habitation.

Pour faire des économies, faites faire vos travaux d’installations de menuiseries par un professionnel agrée RGE, cela pourra vous faire bénéficier de crédits d’impôts sous certaines conditions. C’est par exemple le cas de Qualité Pose 31, menuisier à Revel.

Fermer le menu